Conférence gesticulée: Chroniques d'une ex-banquière - A. Fares

Tuesday  13 February  2018  8:30 PM    Tuesday  13 February  2018 10:30 PM
Save (506) Saved (507)
Last update 14/02/2018
  879

A propos du sujet de la conférence gesticulée :

Nous n'aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas - et qu'on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services nous sont essentiels ? Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l'expertise. Et c'est peut-être même par là qu'il faudrait commencer: se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas. N'est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s'accumulent?

Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.

A propos de l'auteure :

Aline Fares est conférencière, auteure et militante dans le secteur de la finance. Ancienne du groupe Dexia à Luxembourg, puis à Bruxelles, où elle a notamment été conseillère auprès du directeur des activités de banque commerciale du groupe, elle a quitté la banque fin 2011 à la faveur d’un plan social : Dexia fut en effet l’une des premières banques européennes à faire faillite en 2008, et de nouveau en 2011. Les recherches et activités militantes qui suivront lui permettront d’approfondir sa compréhension des mécanismes qui avaient conduit à la faillite du système financier et à son sauvetage aux frais de la population, et de commencer à œuvrer à sa transformation.

Aline Fares a rejoint en 2012 les rangs de Finance Watch, organisation créée un an plus tôt suite à l’appel de plus de 200 parlementaires affichant la volonté politique de réglementer la finance après la crise. Elle a quitté l’ONG fin 2016 après avoir achevé un projet de recherche participative à l’échelle européenne sur la représentation de l’intérêt général en matière bancaire dont les résultats sont présentés dans le rapport « Representation of the public interest in banking ».

Entrée GRATUITE mais participation libre.
RDV à 20h30 dans la salle de la Manu au 2ème étage.

music food conventions politics
Nearby hotels and apartments
Manufacture des tabacs de Nantes
11 bd stalingrad, Nantes, 44000, France
Manufacture des tabacs de Nantes
11 bd stalingrad, Nantes, 44000, France