LA DIPLOMATIE AFRICAINE A LERE DE LA REFORME DE L’UNION AFRICAINE : ENTRE DEFIS ET OPPORTUNITES

Friday  30 June  2017  9:00 AM    Friday  30 June  2017 6:30 PM
Save Saved
Last update 01/07/2017
  78

Les pratiques diplomatiques africaines sont multiples et diverses. De l’Afrique australe au Maghreb en passant par la région des Grands Lacs et l’Afrique de l’ouest, les expressions de la diplomatie africaine, d’abord entre elles et ensuite avec le reste du monde, sont foisonnantes et variées.

Du point de vue des statuts des diplomates, des systèmes de formation et des styles, chaque diplomate africain a une idée de la « bonne » manière de défendre les intérêts supérieurs de son pays. Au-delà des règles et des théories qui encadrent l’exercice des métiers de la diplomatie contemporaine, la problématique centrale de ce colloque est de dresser un état des lieux de la réalité des pratiques diplomatiques et de négociations en Afrique, des Etats africains entre eux d’une part et vis-à-vis d’autres acteurs étatiques et non-étatiques d’autre part. Il s’agira également au cours de ce colloque de réfléchir sur les contraintes, les transformations et les perspectives des usages des diplomaties et des négociations africaines à l’ère de la globalisation et de la complexification des liens d’interdépendances entres sociétés en Afrique et en dehors.

La coopération et les négociations diplomatiques africaines se sont complexifiées au fur et à mesure de la multiplication des sujets de priorité inscrits dans l’agenda des relations internationales. Que ce soit dans les domaines classiques de la politique étrangère, où la pratique diplomatique africaine s’est profondément transformée, dans la résolution des conflits et des accords commerciaux, ou encore dans la gestion des nouvelles questions d’interdépendance liées à la lutte contre le terrorisme ou la gouvernance globale de l’environnement, ces problèmes imposent un recours aux approches plurielles qui exigent des compétences spécifiques aux diplomates et autres acteurs de négociations. Le traitement de cette mosaïque de sujets d’intérêts globaux et la gestion des interactions entre Etats et acteurs non-étatiques (entreprises multinationales, organisations de la société civile, etc.) exigent des diplomates et négociateurs africains des compétences nouvelles. Pourtant, peu de gouvernements africains sont suffisamment volontaires ou capables d’assurer des formations spécifiques et permanentes à leurs fonctionnaires ou émissaires. Les débats actuels sur les réformes des institutions africaines à l’échelle régionale ou continentale sont à ce titre indissociable de la question de performance des diplomaties africaines. 

La création de l’Académie de leadership de l’Union africaine (AULA) constitue à cet égard une tentative de réponse à la problématique de performance et de la pérennité des initiatives diplomatiques et négociations conduite en Afrique, par ou pour les africaines. Mais pour envisager une dynamique positive de changement et d’amélioration des initiatives africaines de résolutions des conflits et de coopération diverses, des questions institutionnelles et conjoncturelles majeures doivent être abordées sans détour et de manière constructive si l'on veut redéfinir les hypothèses qui sous - tendent la diplomatie panafricaine. Telle est l’ambition principal de ce colloque.

 

PROGRAMME

 

 08H30 :            Accueil des participants

 

09H00 :            Ouverture des travaux

Sous la présidence : Professeur Camille KUYU, coordinateur du pôle Gouvernance, IAM

                                

Allocution du Représentant de l’Union africaine

Amine IDRISS ADOUM, Directeur de l’Administration et de la Gestion des Ressources humaines de la Commission de l’Union africaine (CUA)

 

Rapport introductif : L’Union africaine à l’heure des reformes

Jean Baptiste HARELIMANA,Président du Conseil d’Orientation de l’Institut Afrique Monde

 

10H00 :            TABLE RONDE 1 : critique et enjeux des Négociations diplomatiques africaines

 Sous la présidence : Saïd Abass, Directeur  de l’Institut Thinking Africa

 v    Négociations et diplomaties en Afrique : Un regard sous le prisme du droit

 Jean-François AKANDJI-KOMBÉ, Professeur à l'École de Droit de la Sorbonne, Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne.

v   Du discours aux actes: L'unité africaine, où en sommes-nous?

Amzat Boukari-Yabara, Historien, Secrétaire général de la Ligue Panafricaine - UMOJA

 

v   Négociation et intégration Régionale   

                         Samuel Nguembock, Chercheur associé à Thinking Africa

11H30 :             Pause-café

 11H45 :             TABLE RONDE 2 : Gouvernance et politiques de développement durable

Sous la présidence : Annick Gouba, Consultante – AGG Consulting

 v   Diplomatie économique et réformes du secteur minier africain

Mamoudou Barry, Doctorant Université de Rouen & Thinking Africa

 v   Les Africains dans le processus de négociation climatique.

                        Hervé Lado, Économiste, Chercheur-Associé à l'ESSEC Business School

            (CODEV/IRENE)".  oordinateur du pôle économie de l‘Institut Afrique Monde

v    Enjeux et perspectives du secteur coton en Afrique

  Annick Gouba, AGG Consulting

La place de l'Afrique  subsaharienne dans les échanges internationaux.

Assetou DIALLO, Doctorante ,  université de Paris1.

13H15 :            Pause déjeuner libre

 14H30 :             TABLE RONDE 3 : Trajectoires des nouvelles formes de coopération en Afrique

Sous la présidence : Jean-François AKANDJI-KOMBÉ, Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne

v    Les Think Tanks et la réinvention de la diplomatie africaine

Victoria Madonna, Chercheur à Thiking Africa

v    La France et ses anciennes colonies Africaines: Réflexion sur la nature des rapports entres élites

Emile Boyogueno, Chargé d’enseignement à Science Po Paris

 

v  Relations entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne

Karim El Aynaoui, directeur général de l’OCP Policy Center

 

 15H30 :            Pause-café

 

15H45 :             TABLE RONDE 4 : L’Union Africaine et la diplomatie continentale

Sous la présidence : Professeur Blaise TCHIKAYA, Président émérite de la Commission de l’Union africaine pour le droit international, Université Paris13.

 

v  Le modèle du gagnant-gagnant dans les relations Union européenne - Union africaine                               Adam Abdou-Hassan, Doctorant université de Rouen & Thinking Africa

v  UA/OUA et  résolution des conflits frontaliers en Afrique. Enjeux et perspectives

            Ouattara Ladji Karamoko, Doctorant – université Catholique de Louvain - Belgique

v  Crises centrafricaines et médiations africaines : Entre ordres concurrents et improductivité?

Alphonse Zozime TAMEKAMTA, Université de Yaoundé1 & Thinking Africa

 

17H15 :             Clôture des travaux

  Sous la présidence : Jean Louis ATANGANA AMOUGOU, Professeur & Directeur de cabinet de la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie(à confirmer)

 v   La réforme du secteur public africain : un défi majeur de l’agenda 2063

Amine IDRISS ADOUM, Directeur de l’Administration et de la Gestion des Ressources   humaines de la Commission de l’Union africaine (CUA)

 

v   Rapport de synthèse 

Kiflé Beseat SÉLASSIÉ, Professeur & Coordinateur Pôle Sociétés, cultures et spiritualité, IAM

  

17H45-18h30 : Cocktail de clôture

 

music culture food nightlife sports business courses education conventions politics
Nearby hotels and apartments
Centre sèvres
35 bis rue de Sèvres , Paris, 75006, France
Centre sèvres
35 bis rue de Sèvres , Paris, 75006, France